Dents
de sagesse

Les troisièmes molaires, communément appellées dents de sagesse, sont les dernières des 32 dents à faire surface dans votre cavité buccale. Elles apparaissent normalement entre 16 et 25 ans et sont situées à l’arrière de votre bouche.


Chez la grande majorité des patients, il n’y a pas suffisamment d’espace en bouche pour accommoder les dents de sagesse et qu’elles soient fonctionnelles. Une mâchoire trop petite, ou encore une mauvaise orientation des troisièmes molaires, altèrera l’éruption saine de ces dents.

En voici quelques exemples




Lorsque seule une partie des dents de sagesse est visible en bouche, on les nomme “semi-incluses”. Cette position indésirable est potentiellement dangereuse pour votre santé puisque les dents sont alors vulnérables aux caries dentaires (puisque difficiles à nettoyer) et aux infections. Une perte osseuse peut aussi survenir autour des dents de sagesse (troubles parodontaux) et affecter les dents adjacentes.

Même si les dents de sagesse ne sont pas du tout visibles en bouche, il existe régulièrement une communication entre la dent et les bactéries de votre cavité buccale. Votre chirurgien vérifiera cela lors de l’examen clinique. Si une telle communication est présente, les bactéries qui se situent dans votre bouche peuvent se rendre à vos dents et causer les mêmes problèmes mentionnés ci-haut.


Pour les dents de sagesse “incluses” (non visibles en bouche) il est important de savoir que des lésions, telles que des kystes et des tumeurs, peuvent se développer si elles ne sont pas extraites.


La période idéale pour faire extraire vos dents de sagesse est entre 16 et 25 ans puisqu’à cet âge, les racines des dents de sagesse ne sont pas totalement formées et le risque d’endommager le nerf alvéolaire inférieur est donc minimisé. De plus, l’os au niveau des mâchoires est beaucoup plus « souple » rendant les extractions plus faciles et la période de récupération plus rapide.
Comme pour toute autre procédure chirurgicale, votre chirurgien voudra tout d'abord faire un examen clinique et radiologique de vos dents de sagesse et des dents adjacentes. Une radiographie panoramique récente doit être disponible pour évaluer s’il y a des problèmes, ou encore, si vous êtes à risque d’en développer.

Parfois, une radiographie 3D peut s’avérer nécessaire afin de compléter l’évaluation. Le chirurgien discutera avec vous de la sédation consciente et des risques chirurgicaux plus en détail lors de cette rencontre de consultation. Vous pouvez prendre connaissance du document concernant les instructions pré-opératoires et les instructions post-opératoires afin de vous préparer à votre rendez-vous.
© 2015 - tous droits réservés